Course de côte du Diamant 2018

Il nous a fallu batailler fort, depuis la ronde du Nord il y a deux semaines, pour être présents au Diamant. La boîte de vitesses endommagée de la Corolla ne pouvant être réparée d’ici la fin de la saison (Décembre 2018), il nous a fallu remonter une boîte plus longue, moins bien étagée, et à l’autobloquant moins efficace. Mais fonctionnelle…

Avec un des plus gros plateaux de concurrents de l’année, la course de côte du Diamant promettait d’être le théâtre d’une belle bagarre à tous les niveaux.

Engagés.jpg

Le premier fait marquant est malheureusement une sortie de route de Guy Hellenis, dès sa première montée d’essai, piégé par une route rendue humide par la pluie, qui tape l’avant de sa Lancer Evolution 9 sur un obstacle, au niveau d’une des chicanes, dans la ligne droite du départ. C’est ainsi que lui et son frère Patrice, deux sérieux prétendants à la victoire (sans compter les monoplaces), sont hors course, sans avoir pu inscrire un seul chrono.

A l’issue des essais, Pascal Calvel impressionne, avec un temps en 1’10, alors que Stéphane et Joel Derussy peinent derrière en 1’12, suivis par Christophe Coyan et Guy-Raphaël Pain, en 1’13.

Les monoplaces impriment leur rythme, et Patrick Baisleau annonce la couleur avec un chrono en 1’07 dès les essais.

Essai 1Essai 2

Première surprise…

Lors des montées de classement, un souci de chrono contraint Stéphane à effectuer une seconde montée, et s’offre un superbe chrono en 1’10’43, le classant 3e derrière les deux monoplaces. Pascal Calvel, en panne d’essence, ne récidive pas sur un aussi bon chrono qu’aux essais, alors que Joel Derussy descend en 10’10’985…

Mais nous gardons la tête froide, améliorer davantage risque d’être compliqué, même si Steph a raté un rapport sur cette montée, nos concurrents ne nous ont pas habitués à nous laisser un boulevard vers une telle place dans la course…

Chrono 1.jpg

Seconde montée

Comme prévu, Pascal et Joël reprennent le dessus, respectivement en 1’10’34 et 1’09’629. Si l’avance de Pascal demeure légère, Joël semble inaccessible. Terminer 5e avec le chrono de la première montée sera tout à fait correct, alors que le chrono de la seconde s’établit à 1’11’033…

Chrono 2.jpg

Pourquoi pas ?

« ressenti super mais elle tire encore au freinage mais moins, c’était une super montée je suis content ! On verra le chrono »

Ce sont les impressions de Stéphane à l’issue de la troisième montée,et le verdict tombe : 1’09’484 !!

Pascal ne parviendra pas à améliorer son chrono, alors que Joël n’aura aucune chance de s’améliorer à cause d’une averse, tombée juste avant sa dernière tentative.

Chrono 3.jpg

Steph est donc 3e !! S’offrant pour la première fois une victoire en voiture fermée en course de côte, une très grande satisfaction pour l’équipe et nos supporters !!

Scratch.jpg

Côté monoplaces, Patrick Baisleau s’impose devant Michel Accary d’une bonne longueur. Guy-Raphaël Pain parvient à distancer Christophe Coyan en s’offrant la sixième place, derrière Pascal, alors qu’une véritable Guerre en N3 voit sortir Denis Chanel vainqueur (8e), devant son copilote (et pilote d’un jour !), Dominique Manuel (9e) et Sébastien Sulter (10e)

Une note d’attention particulière pour les filles, puisqu’elles étaient 3 à courir ce dimanche, avec Katia Assier de Pompignan qui termine 11e, Maeva Mornet, 16e, suivie par sa copilote Caroline Goerg, 17e.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s